Menu
casabtbl
eoVl
logo
capvert-voyage.com

L'ARCHIPEL

L'archipel

Situé à quelque 450 kilomètres de la côte Ouest africaine, l'archipel du Cap-Vert s'étend sur 4033 km2 et est composé de dix îles principales toutes d'origine volcanique, dont neuf sont habitées, regroupées pour les unes dans les Sotavento au sud (Maio, Santiago, Fogo et Brava) et dans les Barlavento au nord (Santo Antão, São Vicente, Santa Luzia, São Nicolau, Sal et Boa Vista).



Les différences sont grandes d'une île à l'autre. Les plus anciennes ont subi l'érosion du vent, elles sont arides et sont bordées de longues plages de sable (Boa Vista, Sal, Maio, Santa Luzia) ; les autres, plus récentes, sont caractérisées par de hauts reliefs rocheux et par une végétation plus dense (Santiago, São Nicolau, Fogo, Brava, São Vicente).

Le pays compte plus de 500 000 habitants, dont 125 000 sont concentrés à Praia la capitale (sur Santiago, la plus grande île de l'archipel), 70000 à Mindelo (São Vicente), 55000 à Assomada (Santiago). La diaspora capverdienne est estimée entre 700 000 et un million d'expatriés sur plusieurs générations, vivant principalement aux Etats-Unis, au Portugal, en Hollande, en France et en Italie.

Si la langue officielle est le Portugais, la langue parlée est le créole, qui présente de grandes variantes sur chacune des îles de l'archipel.

Santo Antão

Avec ses paysages inoubliables, Santo Antão est l'un des plus beaux joyaux du Cap-Vert, un spot incontournable pour les randonneurs du monde entier, encore largement épargné par le vent de modernisme soufflant sur le pays, pour le plus grand bonheur des amateurs de découverte et, évidemment, au grand dam de ses habitants...

Car il s'agit aussi de l'une des îles les plus pauvres de l'archipel, et dont la principale activité reste l'agriculture, dans un pays qui ne produit que 15% des aliments qu'il consomme.

Santo Antão marque la limite Ouest de l'archipel, elle est également la plus grande île du Cap-Vert après Santiago, et, avec les 1979 mètres de son Tope de Coroa, c'est l'île la plus élevée après Fogo.


Ses hauts reliefs bloquent le vent et les nuages, créant ainsi un climat plus humide, plus frais, plus favorable aux cultures: Santo Antão est verte sur le versant nord, et aride comme São Vicente sur son versant sud.

Entre les deux, le cratère de Cova est soit masqué par les nuages d'altitude, soit entièrement découvert, et l'on peut dans ce cas découvrir qu'il s'agit d'un immense champ cultivé. Le promeneur peut alors décider de descendre à pied dans le cratère, s'en échapper en grimpant l'une de ses parois puis redescendre le long du vieux volcan en suivant un chemin tortueux (soixante dix sept virages) qui le mènera jusqu'à l'immanquable Ribeira de Paul, colorée de canne à sucre, de patates douces, de papayers, de courges, d'ignames, de dragonniers, d'haricots ou d'arbres en fleurs.

Mais quand on ne quitte pas la route de la Corde, le trajet ne fait que commencer et on traverse quelques villages ou hameaux nichés au sommet de Santo Antão: Agua das Caldeiras, Corda, Lombo Pelado, Bardo de Ferro, etc. Parce qu'ils sont situés à plus de mille mètres d'altitude, il peut y faire bien frisquet et, plusieurs mois dans l'année, les nuages s'accrochent aux maisons. Tout comme les habitants qui se protègent avec des cagoules et d'épais anoraks, il est fortement recommandé de garder un vêtement chaud à portée de main.

Vila das Pombas est une jolie ville calme située à l'extrémité de la Ribeira da Paul, l'un des plus beaux paysages du Cap-Vert, fière et superbe vallée agricole, parfumée par la canne à sucre, ponctuée de très belles demeures coloniales et de nombreux trapiches où l'on fabrique encore le rhum local appelé grogue.

Ponta do Sol est une coquette petite capitale administrative qui se transforme progressivement en point de chute touristique, avec bon nombre de pensions encore à taille humaine. Outre un magnifique point de vue sur le coucher du soleil, le petit port offre le spectacle mouvementé du retour des pêcheurs.

Depuis Ponta do Sol, on peut longer la mer en suivant un petit chemin arraché aux falaises, la randonnée est paisible et superbe jusqu'au très coloré et très pittoresque village de Fontainhas, dont les photos commencent à faire le tour du monde, un monde dont il semble marquer la limite, les quelques maisons semblant avoir été construites au-dessus du vide.

Moins connues parce qu'un peu moins accessibles, les parties occidentales et centrales de l'île méritent pourtant qu'on s'y intéresse : Norte, Tope de Coroa, Ribeira das Patas, Alto Mira offrent une surprenante succession de paysages, de micro-climats, de couleurs, d'architectures. Plus à l'ouest, les petits hameaux de Monte Trigo et de Tarrafal sont des lieux idéaux pour qui aspire à l'authenticité et à la sérénité, face à une baie majestueuse.

Ce que nous vous proposons sur cette île::

Séjour: La Chouchou
Séjour: La Déterminée
Séjour: Le Nord
Séjour: Séjour Catxupinha
Séjour: Séjour Grogim
Séjour: Séjour Midj ma Fjon
Séjour: Séjour Romeo & Julieta
Rando sans guide: L'Intégrale
Rando sans guide: La Colorée
Rando sans guide: La Famille
Rando sans guide: La Quintessence
Rando sans guide: Les Manguiers
Rando avec guide: L'Exigeante
Rando avec guide: L'Intrépide
Rando avec guide: La Mélodie
Rando avec guide: La Multifacette
Rando avec guide: La Radicale
Rando avec guide: La Saveur
Rando avec guide: Le Haut Verdoyant
Rando avec guide: Le Lunaire
Rando avec guide: Le Nord-Est
Rando avec guide: Le Tout-Vert
Rando en groupe: La Considérable
Rando en groupe: La Fondamentale
Rando en groupe: La Grande Évasion

São Vicente

Chantée par la diva capverdienne Cesaria Evora, São Vicente est présentée comme l'île culturelle de l'archipel. La ville de Mindelo fut construite autour d'une baie qui assurait un refuge extrêmement sûr aux bateaux, son port se développa grâce aux compagnies anglaises et à leurs stocks de charbon qui ravitaillaient chaque année des centaines de navires s'élançant pour les Amériques, jusqu'à ce que la marine marchande préfère le fuel à la vapeur.

Le rythme de vie à Mindelo y est singulier, entre décontraction méditerranéenne et flegme britannique, le temps qui s'étire doucement est l'une des meilleures valeurs de la cité, et les promenades de fin de journée le long du bord de mer, face à la montagne en forme de visage (Monte Cara) enveloppée par la lumière orange du soleil couchant, rappellent au visiteur que la baie de Mindelo a été classée parmi l'une des plus belles au monde.

Il est très agréable de se promener dans "morada", le centre historique de Mindelo, entre les anciens bâtiments des douanes, ceux des compagnies anglaises, sur la Praça Nova ("nouvelle place"), sur la rue de Lisboa ou près de la tour de Bélem, réplique de la grande soeur lisboète.

En début d'année, la ville s'anime et prend pendant quelques jours des atours brésiliens à l'occasion du Carnaval, réputé pour être le plus exubérant de tout l'archipel.

Au sud de l'île, le village de pêcheurs de São Pedro est situé à l'extrémité d'une plage splendide faite de sable blanc rendue parfois impraticable par des rouleaux d'une force incroyable.

Au Nord Est, Baia das Gatas ("baie des requins-chats"), ancien village de pêcheurs devenu le lieu de villégiature de la bourgeoisie de Mindelo, accueille chaque mois d'août un festival phénoménal.

Pour profiter d'une vue panoramique globale sur São Vicente et sur les îles voisines de Santo Antão et de Santa Luzia, il faut monter au sommet du Monte Verde, à 774 mètres d'altitude.

Ce que nous vous proposons sur cette île::

Séjour: La Chouchou
Séjour: La Déterminée
Séjour: Le Nord
Séjour: Séjour Bolaxa
Séjour: Séjour Catxupinha
Séjour: Séjour Grogim
Séjour: Séjour Midj ma Fjon
Séjour: Séjour Romeo & Julieta
Rando sans guide: L'Intégrale
Rando sans guide: La Bohème
Rando avec guide: L'Exigeante
Rando avec guide: L'Intrépide
Rando avec guide: La Mélodie
Rando avec guide: La Saveur
Rando en groupe: La Considérable
Rando en groupe: La Fondamentale

São Nicolau

São Nicolau reste une île à part dans l'archipel, comme si le temps s'y était arrêté: discrète, gardant une distance (parfois involontaire) avec l'agitation des îles voisines de São Vicente et de Sal, elle vit encore au rythme de l'agriculture et de la pêche. Ses 13000 habitants sont réputés pour leur sympathie et leur sens de l'hospitalité, et c'est sur São Nicolau que fut composée la célèbrissime chanson "Sodade" révélée au monde par Cesaria Evora.

Tout comme Santo Antão, São Nicolau présente un relief découpé propice à la culture en terrasses mais aussi de vastes plateaux en pente comme dans la zone de Fajã, incroyablement verte et baignant souvent dans les nuages et les brumes.

L'île se raconte en égrénant les noms qui ont fait son histoire: avec sa cathédrale, son premier lycée-séminaire, Ribeira Brava fut un lieu primordial dans le développement de l'archipel et la ville est réputée aujourd'hui pour son Carnaval.

À l'ouest, le port de Tarrafal est la véritable porte d'entrée de l'île, et c'est là que se sont concentrées quelques petites activités économiques, comme la célèbre conserverie de thon. Un peu plus au nord, les randonneurs sont récompensés de leurs efforts quand ils découvrent Praia Branca et Ribeira da Prata, au pied d'anciens volcans, dont le fameux Monte Gordo.

Ce que nous vous proposons sur cette île::

Séjour: Le Nord
Séjour: Séjour Bolaxa
Séjour: Séjour Grogim
Rando sans guide: La Généreuse

Sal

L'île porte un nom inspiré des gigantesques salines à l'Est de l'île. Elle fut tardivement peuplée au début du 19ème siècle par des esclaves que des maîtres de Boa Vista chargeaient de surveiller leur bétail.

Si l'île est à juste titre réputée pour ses très belles plages de sable blanc, son ensoleillement et ses très bons spots pour surf, bodyboard, kitesurf et windsurf, il y a aussi des endroits à visiter : les salines de Pedra de Lume, les corons du village voisin et sa petite chapelle colorée, la piscine naturelle de Buracona ("le grand trou") qui est devenu un grand lieu d'attraction pour ceux les baigneurs les plus téméraires, etc.

La magnifique plage de Santa Maria est aujourd'hui bordée de grands hôtels et de vastes complexes résidentiels, et ce qui était encore il y a vingt ans un tout petit village est devenu un énorme chantier attirant de nombreux investisseurs, la construction de nouveaux hôtels continue à rythme soutenu.

Ce que nous vous proposons sur cette île::

Séjour: La Chouchou
Séjour: La Déterminée
Séjour: Le Nord

Boa Vista

C'est la plus orientale des îles de l'archipel et donc la plus proche de l'Afrique, l'une des plus vastes, probablement la plus aride et... la plus italienne, tant la présence de la communauté établie sur l'île des dunes est importante.

Avec moins de six mille habitants, Boa Vista est aussi l'île avec la plus faible densité démographique: aussi, comment pourrait-on vivre au milieu du désert de Viana, comment survivre sur ces hectares de roches rougeâtres?

Mais avec ses plages magnifiques longues de plusieurs dizaines de kilomètres, Boa Vista attire des milliers de touristes dans des complexes hôteliers gigantesques après s'être offert un aéroport international permettant les vols directs depuis l'Italie, l'Angleterre, le Portugal: des touristes peuvent ainsi disputer ces plages sensationnelles aux innombrables colonies de tortues venant pondre sur l'île, photographier certaines espèces d'oiseaux endémiques, plonger et découvrir les très nombreuses épaves, profiter du climat chaud et de la douceur de vivre.

Ce que nous vous proposons sur cette île::

Séjour: Le Sud
Rando avec guide: La Fascinante
Rando avec guide: La Mystique
Rando avec guide: La Saveur

Maio

Ile peu connue et encore aujourd'hui peu développée, située à l'Est de Santiago, elle est de formation très ancienne et a subi l'érosion du vent et de la mer qui l'a transformée en île plate, avec de longues plages de sable blanc.

Ça n'est qu'avec l'exploitation des salines que le peuplement de l'île commença réellement et Vila do Maio se développa, et parce que les anglais étaient les principaux clients, la ville fut aussi baptisée Vila do Porto Inglese ("ville du port anglais"), une forteresse fut bâtie.

Aujourd'hui, l'île est promise à un avenir basé sur le tourisme: mais si Maio compte quelques-unes des plus belles plages de l'archipel, son relatif isolement empêche encore tout développement de tourisme massif. Les grands projets annoncés sur Sal, Boa Vista, São Vicente et Santiago ne concernent pas encore la petite île et ses 7500 habitants.

Santiago

C'est l'île matrice de l'archipel par excellence, l'île creuset, là où le métissage se fit, entre les premiers colons portugais et les premiers esclaves déportés du continent, là où les langages se mêlèrent pour former le créole, là où les cultures se mélangèrent pour donner le jour à de nouveaux rythmes musicaux et à de nouvelles traditions.

C'est aujourd'hui l'île de Praia, la capitale tant économique qu'administrative, la ville des ministères et des représentations diplomatiques, chaque année plus nombreuses dans un pays dont le développement constant attire l'attention. Praia la travailleuse abrite à elle seule aujourd'hui plus de 125000 habitants, un peu moins d'un tiers de la population vivant dans l'archipel.

Le contraste entre l'aglomération de Praia et le reste de l'île est saisissant : Santiago est couverte d'une végétation généreuse, avec des paysages d'une beauté insoupçonnable. Sur la route qui mène à Assomada (autrefois appelée Santa Catarina) et à ses 55000 âmes, on passe par le jardin botanique de São Jorge dos Orgãos et surtout par le village de Picos, comme posé sur un rocher marquant la fin du monde.

Avec ses 991 km2, Santiago est aussi la plus grande île de l'archipel: elle recèle de petits villages, de ports, de crètes, de vallées absolument extraordinaires. Dans le charmant village de Cidade Velha, l'église (la première sous les tropiques) la cathédrale, le couvent et la forteresse complètent le décor d'un village historique aux maisons de pierre, maintes fois pillé par les pirates. Le 26 juin 2009, l'Unesco décidait d'inscrire le site au patrimoine mondial de l'humanité.

Ce que nous vous proposons sur cette île::

Séjour: La Chouchou
Séjour: La Déterminée
Séjour: Le Sud
Séjour: Séjour Catxupinha
Séjour: Séjour Kuskus k'mel
Séjour: Séjour Midj ma Fjon
Séjour: Séjour Romeo & Julieta
Rando sans guide: L'Azur
Rando sans guide: L'Intégrale
Rando avec guide: L'Ardente
Rando avec guide: L'Exigeante
Rando avec guide: L'Exubérante
Rando avec guide: L'Intense
Rando avec guide: L'Intrépide
Rando avec guide: L'Oubliée
Rando avec guide: La Lave
Rando avec guide: La Mystique
Rando avec guide: La Saveur
Rando avec guide: Le Contretemps
Rando avec guide: Le Rythme
Rando en groupe: La Considérable

Fogo

Île voisine de Santiago, aussi bien géographiquement que par son histoire, Fogo est principalement connue pour son volcan trônant majestueusement au milieu de l'île, dont la dernière éruption remonte à novembre 2014.

Habitée quelques décennies après sa découverte en 1460, principalement peuplée d'esclaves et de propriétaires venus de Santiago toute proche, l'île comptait 2300 habitants en 1582, dont deux mille esclaves travaillant dans les champs de coton ou dans des vignes qui furent finalement détruites de peur qu'elles ne concurrencent les cépages de la métropole.

L'isolement de l'île contribua à la formation d'une société très conservatrice et ségrégationniste, où les maîtres régnaient sur leurs terres et sur leurs esclaves. L'île porte encore des traces de cette hiérarchisation, par exemple à travers les fameux sobrados, splendides demeures coloniales dont l'étage supérieur était strictement réservé aux propriétaires tandis que les domestiques et les esclaves se partageaient le rez-de-chaussée.

On distinguera arbitrairement trois zones principales sur Fogo : São Filipe à l'Ouest, la très belle et langoureuse capitale régionale avec ses 28000 habitants (sur un total de 38000 pour toute l'île), la ville de Mosteiros au Nord Est, et Chã das Caldeiras ("prairie des chaudrons"), un ancien cratère effondré, gigantesque avec sa dizaine de kilomètres de diamètre, extraordinaire pour ses paysages de roches noires, oppressant avec sa barrière naturelle faite de parois de près d'un kilomètre de hauteur, fendues là où le volcan de 2829 mètres a surgi.

Les coulées de lave, récentes (celles de 2014 ont totalement englouti deux villages de la Caldeira) ou plus anciennes, achèvent de créer un environnement unique, rendu encore plus sensationnel à l'apparition d'enfants blonds à la peau couleur caramel, descendants présumés d'un noble aventurier français du 19ème siècle.

Aujourd'hui, l'île se développe autour du tourisme, de ses vignobles et de la culture du café, un grain dont la réputation commence à dépasser les frontières. Fogo vit aussi au rythme du passage des émigrants capverdiens vivant aux USA, un lien étroit existe entre l'île au volcan et le Nouveau Monde, un lien qui date de l'époque où les îliens s'embarquaient sur les baleiniers américains venus recruter des volontaires.

Ce que nous vous proposons sur cette île::

Séjour: La Chouchou
Séjour: La Déterminée
Séjour: Le Sud
Séjour: Séjour Catxupinha
Séjour: Séjour Kuskus k'mel
Rando sans guide: L'Intégrale
Rando avec guide: L'Ardente
Rando avec guide: L'Exigeante
Rando avec guide: L'Exubérante
Rando avec guide: La Lave
Rando avec guide: La Mystique
Rando avec guide: Le Contretemps
Rando avec guide: Le Rythme
Rando en groupe: La Considérable

Brava

C'est l'île du dépaysement, l'île du bout du monde, l'île romantique, l'île sauvage (traduction de "brava"), l'île aux fleurs, l'île des américains: Brava collectionne les particularités, sans oublier celle, plus objective, d'être la plus petite de l'archipel.

Ses 6500 habitants sont distribués entre trois localités principales: Vila Nova Sintra, petite ville coquette au centre et quasiment au sommet de l'île, et les deux ports Faja et Furna. L'érosion n'a pas encore complètement joué sur Brava et les cratères sont encore bien visibles: ils rappellent au visiteur l'origine volcanique de l'archipel, tous comme les petits séismes qui secouent parfois l'île.

Probablement plus qu'à Fogo encore, Brava a tissé des liens avec les Etats-Unis d'Amérique, d'abord par le recrutement de nombreux marins sur les baleiniers américains, puis par une émigration économique plus classique. Les USA ouvrirent même un consulat à Brava dès le début du 19ème siècle.

Aujourd'hui, il est encore assez difficile pour le touriste de rejoindre Brava, privée d'aéroport et tributaire de liaisons maritimes parfois irrégulières. C'est pourtant une véritable perle posée au milieu de l'océan.

Ce que nous vous proposons sur cette île::

Rando sans guide: La Parfumée